16 Jan

Présentations générales

Vietnam: Pays de plaines noyées de soleil que d’infatigables chapeaux coniques façonnent en de vastes rizières verdoyantes. Pays d’eau où les fleuves portent sur leurs veines soyeuses des sampans chargés de fruits odorants.

Pays de pagodes enfumées au coeur desquelles les bouddhas sourient aux grands-mères agenouillées. Pays d’aubes bleues où les villas coloniales entrouvrent leurs paupières de bois sur les allées ombragées par les tamariniers.

Pays de crépuscules où les pêcheurs traînent sur le sable leurs esquifs et leurs filets mousseux, pour gagner l’horizon d’encre de la mer de Chine. Mais, surtout, pays d’hommes, de femmes, d’enfants issus de cinquante-quatre ethnies et qui en font la plus extraordinaire mosaïque de visages, de langues, d’histoires et de couleurs.

Au-delà de ses guerres, le Vietnam rejaillit de l’ombre. Fier, industrieux, généreux et profondément humain, il ouvre ses bras au monde comme on ouvre une malle remplie de trésors oubliés.

Et, alors qu’à contrecoeur le voyageur referme la malle, en jetant un dernier regard sur cette Indochine éternelle, sur ses enfants rieurs et ses jeunes filles enveloppées de soie blanche, les mots de Graham Greene reviennent en mémoire : « Tout le long de la rue défilaient les charmantes silhouettes (…). Je les regardais passer avec la nostalgie que je ressentirais, je le savais, quand j’aurais quitté ces régions pour toujours »

Articles concernants

Laisser un commentaire